Massimo Recchioni : Francesco Moranino, il comandante "Gemisto"

Comment

Massimo Recchioni : Francesco Moranino, il comandante

Francesco Moranino, il comandante « Gemisto »

Un processo alla Resistenza

de Massimo Recchioni
avec les préfaces de Pietro Ingrao,
Alessandra Kersevan et Lidia Menapace
Edizioni Derive APPRODI
En présence de l’auteur, Massimo Recchioni

Francesco Moranino est un personnage complexe plongé dans une époque qui ne le fut pas moins. Le livre de Massimo Recchioni reprend le parcours du commandant « Gemisto », résistant communiste, élu député dans le premier parlement italien de l’après-guerre. Son arrestation pour faits commis pendant la Résistance (l’exécution de cinq hommes et deux femmes soupçonnés d’espionnage) est autorisée malgré l’amnistie qui porte la signature de Palmiro Togliatti, ministre de la Justice en 1945-46. Condamné à perpétuité, il est contraint à l’exil en Tchécoslovaquie. La grâce présidentielle, prononcée par Giuseppe Saragat, n’arrive qu’en 1965. Mais Moranino est tué par un infarctus en 1971, à l’âge de 51 ans.

Lundi 14 avril 2014, à 19h00

LA LIBRERIA
89 rue du Faubourg Poissonnière
75009 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *